AMI JO 2024 – neutralisation de drones malveillants

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 (JO Paris 2024) seront d’une ampleur exceptionnelle :Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 (JO Paris 2024) seront d’une ampleur exceptionnelle :<ul>  <li>Une durée longue : 29 journées en deux sessions de deux semaines entre le 02/08/2024 au 15/09/2024, encadrées par des festivités allant de la Fête de la Musique (21/06/2024) à la Nuit Blanche (octobre 2024) ;</li>  <li>L’équivalent de 40 championnats du monde en simultané ;Une très grande diversité de sites répartis de manière compacte, principalement en Île-de-France, dont : le futur Village Olympique à Saint-Denis (17 000 athlètes de 206 nations) ; le Centre Principal des Médias proche du Parc des Expositions du Bourget (25 000 journalistes) ; les hôtels officiels du CIO à la Porte Maillot ;</li>  <li>De nombreux visiteurs (chefs d’Etat ou de Gouvernement, 2 à 3 millions de visiteurs étrangers) ;</li>  <li>De l’ordre de 10 milliards d’actions sur les réseaux sociaux.</li></ul>La sécurité représente un enjeu majeur et prioritaire. Les ressources de sécurité mentionnées dans le dossier de candidature font ainsi état de 35 000 policiers et gendarmes, 10 000 militaires, 3 500 personnels de sécurité civile et 20 000 agents de sécurité privée. Ces contraintes sont hors norme, les Jeux Olympiques 2024 seront l’événement le plus important jamais organisé en France.
Dans ces conditions, il existe un vrai besoin de sécurité, caractérisé par la nécessité de couvrir tout le spectre des risques et menaces, de réduire les effectifs, tant pour la sécurité publique que pour la sécurité privée, de maîtriser les coûts.
Les dispositions et solutions mises en place devront permettre d’assurer un haut niveau de sécurité pour tous les participants et parties prenantes des Jeux, tout en préservant le caractère festif et sportif de l’évènement.
Les solutions considérées par le groupe de travail CSF Sécurité JO2024 sont celles qui pourront atteindre un niveau de maturité opérationnelle en amont des jeux. En particulier, il ne sera pris en compte que les solutions qui pourront justifier d’une possibilité de déploiement effectif à grande échelle en 2023.
D’ici là, la France accueillera un grand nombre d’évènements sportifs qui pourront servir d’évaluation pour les nouvelles solutions identifiées.
Les appels à manifestation d’intérêt (AMI) présentés dans ce cahier des charges s’inscrivent dans la phase d’identification des solutions innovantes (sGT2). Les AMI visent à identifier les solutions les plus pertinentes au regard des besoins et des cas d’usages des JO Paris 2024.
Télécharger le cahier des charges en <a href= »https://www.nae.fr/wp-content/uploads/2019/03/Cahier-des-charges-JO2024_AMI4.pdf » target= »_blank » rel= »noopener »>cliquant-ici</a>
Pour plus de renseignement, :Plateforme AMI (documents et foire aux questions) : https://jnov.safecluster.com/amiJO2024/Contact pour AMI 4 : hubert.berenger@safecluster.com

Facebooktwitterlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *